Aménagements portuaires

Les grandes dates et étapes de la concertation publique

- Direction territoriale du Havre

Publié le

Le report modal est un enjeu stratégique et environnemental majeur pour la compétitivité des ports de l’axe Seine. Pour en augmenter la part, le Port du Havre a lancé dès 2015 et jusqu’en 2017, une phase d’études environnementales, socio-économiques et techniques, permettant de comparer les familles de solutions possibles, à savoir :

  • l’optimisation des routes Nord et Sud d’accès à Port 2000 (nécessitant un passage en mer) ;
  • la réalisation d’un nouveau point de massification sur la zone portuaire, accessible par tout type de bateaux fluviaux ;
  • la réalisation d’un accès direct à Port 2000 pour tout type de bateaux fluviaux grâce à la construction d’une infrastructure propre.

Cette phase d’études s’est conclue par une concertation publique. Initialement prévue du 20 octobre au 29 décembre, elle s’est achevée le 19 janvier 2018, au regard du délai complémentaire nécessaire à la production des études par le maître d’ouvrage HAROPA – Port du Havre, notamment celle liée à l’analyse socio-économique, et à la mise à disposition du public desdits documents. Le public et les parties intéressées ont ainsi pu prendre connaissance de l’ensemble des solutions étudiées et s’exprimer sur ce projet stratégique pour améliorer l’accès fluvial à Port 2000, leurs avantages et inconvénients. 

Au total, ce sont six réunions publiques qui ont été organisées au Havre, Rouen et Paris, une visite de site qui a été proposée au public, 350 exemplaires du dossier de concertation et 4 200 plaquettes de synthèses qui ont été distribués, ... Grâce à l’ensemble du dispositif de concertation mis en œuvre par le maître d’ouvrage HAROPA – Port du Havre, 393 questions ou avis ont pu être émis et adressés au maître d’ouvrage. 

Quel était l’objet de la concertation ?

Ce dispositif participatif a été lancé par HAROPA après une phase d’étude pour déterminer les grandes familles de solutions potentielles pour améliorer la desserte fluviale de Port 2000. Le public a ainsi pu s’informer et s’exprimer sur ce projet stratégique pour l’accessibilité fluviale à Port 2000. La concertation a duré deux mois sous l’égide de Marianne Azario, garante désignée par la Commission nationale du débat public (CNDP) (*).

A l’issue de cette démarche, la garante a rédigé un bilan qui a été publié sur le site internet de HAROPA. Pour en prendre connaissance, cliquez-ici 

A partir de ce bilan, émis par la garante, et des avis recueillis pendant cette phase de concertation, le maître d’ouvrage HAROPA – Port du Havre a décidé de poursuivre la réalisation de certaines solutions proposées à la concertation. Pour prendre connaissance de la décision du maître d’ouvrage, cliquez-ici 

 

(*) la Commission nationale du débat public est une autorité administrative indépendante dont le rôle « est de faire respecter et d’assurer la correcte mise en place des procédures de démocraties participative prévues par la loi ou promues de manière volontaire par les pouvoirs publics. Ces procédures servent à faire exprimer les citoyens sur les projets et les politiques publiques à fort impact socio-économique et environnemental et à permettre aux décideurs d’être éclairés par les contributions et par l’expression du grand public. »